La CIAP a perdu dans la nuit du 12 au 13 janvier 2017 la serre qu’elle avait mise à notre disposition (Article paru dans Ouest France le 11 août 2017).
Suite à cela, la CIAP a oublié toute prise en compte de notre projet, toute recherche de solution pour s’acharner avec violence sur Bernard et pour s’extraire du projet.
Par souci de transparence nous allons publier progressivement tout les échanges avec la CIAP.